Neuchâtel

L’université va taxer le CO2

Pour diminuer les voyages en avion de ses collaborateurs et des étudiants, l’alma mater va prélever une contribution obligatoire sur tous les billets.
L’université va taxer le CO2
En 2017, les employés de l’université de Neuchâtel ont fait plus de 1000 voyage en avion, dont près de 70% pour des colloques, conférences, congrès, séminaires ou workshops. JPDS/ARCHIVES
Climat

Le climat a décidément le vent en poupe au sein des universités suisses. Après Bâle, c’est au tour de Neuchâtel de dévoiler des mesures pour réduire son empreinte écologique. Le rectorat a en effet écrit mercredi aux étudiants et aux collaborateurs de l’institution pour les prévenir qu’à l’avenir une taxe sur les voyages en avion serait prélevée, confirmant une information révélée par la station de radio RTN. Décision cosmétique ou

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion