Lecteurs

Louer au lieu de vendre

Michel Bloch propose une solution pour rendre plus durable le secteur de l’industrie.
Ressources

Il n’y a pas besoin d’avoir usé ses jeans sur les bancs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) pour percevoir une dégradation progressive et inéluctable qui touche de plus en plus le secteur de l’industrie, et en particulier les MEM (machines, équipements électriques, métaux). Dans un monde fini où les ressources (entre autres minières) seront toujours plus difficiles à prélever, il est donc urgent que nos patrons d’industries et ingénieurs se penchent sur deux vecteurs de développement qui peuvent inverser la tendance.

Soit produire et vendre des équipements ou des machines qui durent et qui soient réparables, modulables, réutilisables et recyclables en fin de vie. Soit passer à ce que l’on nomme «l’économie de la fonctionnalité», à savoir disposer d’un service au lieu d’un bien. Donc vendre non pas la machine, mais le service qu’elle délivre! En louant cette machine pour produire x pièces/minute, heure ou jour, l’industriel a tout intérêt à produire cet équipement avec la durée de vie la plus élevée possible, un degré de qualité élevé, une garantie de fiabilité et une reconversion/valorisation forte. Le client n’investirait plus, il louerait un bien de production, au même titre que le font certaines compagnies d’aviation pour leur flotte.

L’intérêt du point de vue du développement durable réside dans la version win/win du contrat; tu obtiens ce dont tu as besoin pour un prix compétitif, je produis un bien qui dure plus longtemps en consommant le moins d’énergie possible. Quoi de mieux pour une économie durable, plusieurs chefs d’entreprises ont déjà fait le pas, bien d’autres pourraient ou devraient se lancer!

Michel Bloch,
expert en développement durable, La Tour de Peilz (VD)

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Ressources

Connexion