Vaud

Terminus pour l’épicerie-bus

Trop chère, l’épicerie mobile Caritas qui sillonnait le canton ne roulera plus d’ici fin mars.
Terminus pour l’épicerie-bus
Le bus de Caritas servant d’épicerie pour les plus démunis ­rentrera ­bientôt au garage. VINCENT MURITH-ARCHIVES
Précarité

L’épicerie mobile qui approvisionnait les plus précaires en denrées de base dans les régions périphériques rentrera définitivement au garage en mars prochain. En cause, un investissement trop grand et des frais d’entretien qui promettaient d’être élevés en prévision d’une expertise imminente du véhicule. Caritas Vaud réunissait 150 000 francs chaque année pour ce projet et le soutien des communes ne s’est pas montré à la hauteur de ses attentes. «Nous souhaitions obtenir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion