Solidarité

Le gazoduc passe en force

La gendarmerie canadienne a arrêté lundi quatorze membres de communautés autochtones qui bloquaient l’accès au site de construction d’un gazoduc, dans le nord-ouest du pays.
Le gazoduc passe en force
Des mobilisations, comme ici près de Houston, en Colombie-Britannique, ont agité le Canada, depuis qu’Ottawa a décidé de forcer la construction d’un pipeline contesté par de nombreux autochtones et écologistes. KEYSTONE
Canada

Pour les membres des communautés indigènes Wet’suwet’en, il s’agit d’un acte de guerre. Lundi dernier, la Gendarmerie royale du Canada a arrêté quatorze d’entre eux, alors qu’ils résistaient au démantèlement d’un barrage bloquant l’accès à un projet de gazoduc sur leur territoire, à Gidimt’en, dans le nord de la province de la Colombie-Britannique. Parmi les personnes emmenées sous la menace des armes, des femmes âgées, qui ont refusé de bouger

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion