Solidarité

La justice se saisit du pillage du Mozambique

Trois ex-banquiers de Credit Suisse et un ex-ministre sont inculpés par la justice étasunienne. L’affaire des prêts cachés a plongé le pays africain dans la crise.
La justice se saisit du pillage du Mozambique
Un marché à Maputo, capitale du Mozambique. La dette du pays est passée en quelques années de 40 à 110% du PIB. Keystone
Dette

En banqueroute, le Mozambique peut se consoler avec l’arrestation de l’un de ses présumés pilleurs. L’ancien ministre des Finances (2005-2015) Manuel Chang a été inculpé jeudi par la justice étasunienne dans l’affaire des «Tuna Bonds», vaste escroquerie financière qui a fait bondir la dette du pays africain, déjà parmi les plus pauvres de la planète. Incarcéré en Afrique du Sud, il devrait être extradé vers les Etats-Unis, où des investisseurs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion