Livres

Il était une fois l’Amérique

Salman Rushdie interroge le rêve américain et l’identité dans son dernier roman, une tragédie au temps de l’investiture d’Obama.
Il était une fois l’Amérique
Roman

Difficile de rester indifférent à La Maison Golden, treizième roman de Salman Rushdie. A travers le portrait d’une famille immigrant aux Etats-Unis, l’écrivain interroge le rêve américain et l’identité. Fuyant leur pays d’origine sous le faux nom de Golden, un père et ses trois fils s’installent dans une somptueuse maison à New York. L’arrivée de ces mystérieux personnages éveille l’intérêt de leur voisin, René Unterlinden. Aspirant cinéaste, ce dernier voit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion