Cinéma

Conte cruel et plein de grâce

Cinéaste précieuse, l’Italienne Alice Rohrwacher livre avec Heureux comme Lazzaro une nouvelle perle, poétique et politique.
Conte cruel et plein de grâce
Exploités, les paysans de l'Inviolata abusent à leur tour de la bonté de Lazzaro (Adriano Tardiolo). FILMCOOPI
Films

Les films d’Alice Rohrwacher sont magi­ques. A la fois terriens et aériens, aussi impitoyables que débordants d’empathie pour leurs personnages. Heureux comme Lazzaro retrouve cette musique unique, quasi indescriptible, qui enchantait déjà ses deux premiers longs métrages. Leur intrigue est volontiers ténue, et teintée de fantastique. Plus que jamais ici. Dans la campagne italienne, la marquise Alfonsina de Luna règne sur un petit hameau, dont les habitants ignorants vivent en autarcie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion