Livres

Le polar comme contre-pouvoir

Frédéric Regard publie un essai sur le livre de détectives, façonné par la gent féminine. Une saine lecture juste avant Lausan’noir, festival du polar qui se tient ce week-end.
Le polar comme contre-pouvoir
«Le polar est né d’un contexte intellectuel et politique particulier», relève Frédéric Regard. DR
Enquête

Et si ce n’était ni Poe ni Conan Doyle qui avaient inventé le roman policier? Si leurs célèbres personnages, Dupin et Sherlock Holmes, en étaient certes des figures importantes mais que ce genre littéraire extrêmement populaire était né grâce à la gent féminine, particulièrement au talent d’auteures venues d’Angleterre osant questionner leur époque? Cette piste passionnante, Frédéric Regard l’a suivie jusqu’à en tirer un essai indispensable, Le Détective était une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion