International

Fin de l’état de grâce

L’affaire Khashoggi risque de porter un coup dur aux réformes économiques du prince ben Salmane.
Fin de l’état de grâce
Le prince MBS paiera-t-il le prix de sa politique agressive? KEYSTONE
Arabie saoudite

Aujourd’hui, Raif Badawi, écrivain militant pour les droits de l’homme qui purge 10 ans de prison, sera fouetté en public comme chaque vendredi. Oui, il a été condamné à 1000 coups de fouet pour avoir prôné sur son blog une libéralisation morale et religieuse en Arabie saoudite. Raif Badawi s’en tirerait presque à bon compte, à voir le sort réservé à d’autres voix critiques dans la monarchie wah­habite, au royaume

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion