Histoire

Ces trafics qui financent le terrorisme

L’exploitation illicite des ressources naturelles est la principale source de financement des rebelles.
Ces trafics qui financent le terrorisme
L'exploitation illégale de mines d'or contribue au financement du terrorisme. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE (mine d'or illégale au Zimbabwe)
Crime organisé

Drogues, pétrole, or, diamants, minerais, pillages, enlèvements, transport de migrants, taxes illégales… les sources de financement du terrorisme sont multiples. Un rapport très complet, cosigné par l’Organisation internationale de police criminelle Interpol et deux ONG, révèle désormais que la part la plus importante de ces revenus, estimés annuellement à plus d’un milliard de dollars en zone de guerre, est l’exploitation illicite de ressources naturelles. «Le crime organisé sape de plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion