International

Les Québécois veulent du neuf

Les populistes de droite profitent de la déroute des libéraux pour prendre la Belle Province.
Les Québécois veulent du neuf
Pour la première fois au Québec, l’immigration s’est retrouvée au cœur de la campagne (photo prétexte). KEYSTONE
Québec

Ni Parti libéral ni Parti québécois: les électeurs de la Belle Province ont fait lundi faux bond aux deux formations qui dominaient la politique du Québec depuis un demi-siècle (lire notre édition de vendredi). Une déroute conjointe qui offre la majorité absolue à la Coalition avenir Québec (CAQ, droite), la formation de François Legault obtenant 37% des voix (+14%) et septante-quatre sièges (+52) sur les cent vingt-cinq que compte l’Assemblée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion