Genève

Révolte douce à Porteous

L’ancienne station d’épuration située à Vernier, au bord du Rhône, est occupée depuis plus de trois semaines. Les projets commencent à fleurir.
Révolte douce à Porteous
Les occupants ont commencé l’aménagement de l’ancienne station d’épuration. Ils réclament la création d’un espace culturel. ÉRIC ROSET
Occupation

Trois semaines. Le cap a été franchi samedi à Porteous, l’ancienne station d’épuration des Services industriels genevois. Depuis le 25 août, des dizaines de membres du collectif Prenons la Ville occupent ce bâtiment abandonné depuis plus de vingt ans, qui surplombe le Rhône à quelques pas des tours du Lignon. «Lorsque nous avons débarqué avec notre radeau et notre échelle, nous ne savions pas si nous allions rester une soirée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion