Vaud

Pas d’overdose, mais un arrêt du cœur

L’avocat de la famille du Nigérian Mike Ben Peter, décédé en février dernier après une arrestation, dénonce un «homicide intentionnel».
Pas d’overdose, mais un arrêt du cœur
La mort de Mike Ben Peter avait suscité une vague d’indignation. Une manifestation avait ­réuni près de 500 personnes à Lausanne en mars dernier. KEYSTONE
Violences policières

Le Nigérian décédé au CHUV après un contrôle de police en février dernier est mort d’un arrêt cardiaque. L’avocat de la famille de Mike Ben Peter a révélé à la RTS lundi des éléments de l’autopsie. La piste de l’overdose, envisagée après que les policiers ont déclaré avoir trouvé des boulettes de cocaïnes dans sa bouche, est écartée. Aucune trace de drogue n’a été retrouvée dans son sang. Mike Ben

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion