Genève

Dérive ou lynchage d’un journaliste?

L’épouse de Pierre Maudet accuse un journaliste d’avoir cherché à nuire à son mari via ses enfants, déclenchant un lynchage sur Facebook. Le magistrat a-t-il violé le secret de fonction?
Dérive ou lynchage d’un journaliste?
Catherine et Pierre Maudet, le 15 juin 2017 à Veyrier, lors de l’assemblée des délégués du PLR genevois pour désigner le ticket à l’élection au Conseil d’Etat. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Polémique

«Que mon mari reçoive des attaques depuis vingt ans qu’il fait de la politique, cela fait partie du jeu. Mais essayer de le faire trébucher en utilisant nos enfants, c’est ignoble.» Ce post Facebook publié vendredi passé par Catherine Maudet, épouse du conseiller d’Etat genevois empêtré dans l’affaire de son voyage à Abou Dhabi, était accompagné d’une copie d’un échange de mails entre un journaliste de la Tribune de Genève

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion