Neuchâtel

La fée verte veut grandir

L’histoire économique et sociale du Val-de-Travers est intimement liée à la production de l’absinthe, un spiritueux que la région cherche à valoriser.
La fée verte veut grandir
Une des «fontaines à absinthe» mises à disposition par des distillateurs. Leur emplacement est en principe tenu secret par les habitants du Val-de-Travers. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Patrimoine

«Val-de-Travers, berceau de l’absinthe» indiquent les panneaux le long de la route qui mène à Môtiers, commune où se situe la Maison de l’absinthe. Lieu de naissance de la «fée verte», un surnom donné à ce spiritueux en raison des formes qui se créent dans le verre lorsque l’alcool est dilué dans l’eau, le Val-de-Travers cherche à faire rayonner son patrimoine culturel et à séduire les touristes. «L’absinthe fait partie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion