Genève

Dessin d’un clitoris: amendes annulées

Une majorité du Conseil administratif est revenu sur les contraventions délivrées par la police municipale à deux étudiantes. L’exécutif y a vu un excès de zèle.
Dessin d’un clitoris: amendes annulées
L'action pédagogique avait pour but de donner une visibilité à l’organe sexuel féminin, ont expliqué les étudiantes. DR
Ville de Genève

Les deux étudiantes qui ont dessiné un clitoris à la craie au Jardin anglais, le 19 avril, voient leurs amendes de 100 francs chacune annulées129 mai, 19 juin et 9 juillet.. C’est ce qu’a décidé le Conseil administratif de la Ville de Genève. Ce dernier avait été saisi d’une demande d’annulation de la part des étudiantes mais aussi de deux conseillères municipales. Pour l’exécutif, les agents de la police municipale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion