Vaud

«Les entendants ne sont pas à l’écoute»

Les voyages sont-ils vraiment sans barrière pour les personnes sourdes et malentendantes? Explications.
«Les entendants ne sont pas à l’écoute»
Pour Sandrine Burger, «les sourds partent plus volontiers en groupe. Isolés au travail, dans un monde d’entendants dans lequel ils doivent faire beaucoup d’efforts, le voyage avec les semblables est plus agréable pour eux». SANDRINE BURGER
Handicap

Souffrir d’un important déficit auditif n’empêche pas de devenir un globe-trotter actif. Mais ce handicap sensoriel, invisible à l’œil nu, peut parfois mettre de sérieux bâtons dans les roues. «Il ne me reste plus que 18% d’audition à l’oreille gauche et 12% de l’autre. Je ne voyage plus toute seule à cause de cela», explique Simone Jeannet, ex-présidente de l’Association des malentendants de La Côte. Si elle aime se rendre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion