Solidarité

Agenda 2030: de l’incohérence suisse

Doris Leuthard présentait mardi à l’ONU son rapport sur l’Agenda 2030 du développement durable pour la Suisse. Des ONG critiquent sa politique économique extérieure.
Zoug, mai 2018, manifestation contre les conditions de travail dans les mines de Glencore. Le Conseil fédéral a récemment rejeté l’initiative pour des multinationales responsables qui permettrait d’imposer à ces entreprises de respecter le développement durable. KEYSTONE
Développement durable

Pour une quarantaine d’ONG, «les politiques que la Suisse mène à l’extérieur de ses frontières en matière d’économie, de finances et de fiscalité font peu de cas de l’Agenda 2030 de l’ONU». C’est avec une contre-expertise au vitriol que ces organisations, réunies au sein de la Plateforme Agenda 20301«Plateforme Agenda 2030» réunit une quarantaine d’ONG, dont Swissaid, Helvetas, Caritas et Solidar – actives dans les domaines du développement, de l’environnement,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion