Cinéma

Collision intérieure

D’origine pakistanaise, la Norvégienne Iram Haq s’inspire de son vécu pour raconter un kidnapping qui a bouleversé son existence.
Collision intérieure
La cinéaste Iram Haq se focalise sur la relation entre Nisha (Maria Mozhdah) et son père (Adil Hussain). PRAESENS FILM
Norvège

Il y a des histoires de vie qui gagnent à mûrir avant d’être racontées. A l’image du second long métrage d’Iram Haq, Prix du public au Festival de Fribourg, où la cinéaste s’inspire de son propre ­parcours. A 14 ans, ses parents la forcent à quitter la Norvège pour aller vivre pendant plus d’un an au Pakistan, son pays d’origine. A son retour, elle attendra vingt-six ans avant de réaliser What Will

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion