Le HDP, parti à abattre

Rumet Serhat, candidat du parti pro-kurde HDP à Bolu (nord du pays), savait qu’il ne serait pas le bienvenu dans cette région acquise au président Erdogan et à son parti l’AKP. Mais il ne s’attendait pas à ce qu’une foule hostile s’amasse devant le bureau du HDP le 6 juin, vociférant «Erdogan est notre président», et menaçant de bruler le local et ses occupants. «C’était organisé par des jeunes de l’AKP

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion