Livres

Un maelström d’histoires

Marina Salzmann sème des récits à tous vents dans La Tour d’abandon. Un roman hors des sentiers battus qui séduit par son inventivité et sa grâce poétique.
Un maelström d’histoires
Autour d’un axe central, l’auteure genevoise multiplie les digressions. MCGINNLY/WIKIMEDIA CC
Roman

Un jour, à son retour du Sud, Anna découvre une femme nue sur son mur: une sail­lie de pierre au «corps arqué à la manière d’une gargouille ou d’une figure de proue», qui sem­ble tordue de douleur. La jeune femme fait semblant de ne pas la voir, tout comme ses visiteurs. Se délassant dans la baignoire commune de son immeu­ble, elle se remémore son voyage dans une ville italienne sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion