Livres

Racines flottantes

Isabelle Guisan questionne le déracinement et les contours de l’identité dans Hors-sol. Un riche dialogue entre Suisse et Grèce, soi et l’autre.
Littérature romande

«Je garde une identité flottante, héritée sans doute de l’exil maternel, un exil sans terre vers laquelle retourner, sans même la nostalgie qu’éprouvait la génération précédente pour les abricotiers aux fruits parfumés», écrit Isabelle Guisan au début de Hors-sol, son douzième titre. De mère grecque, l’auteure romande part de son propre sentiment d’étrangeté pour interroger les racines mouvantes et le sentiment d’appartenance, dans un récit pudique et personnel dont la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion