Médias

La presse écrite à un tournant

Confirmée par Tamedia, la disparition du Matin en semaine, dès le 21 juillet, doit marquer l’avènement du premier journal entièrement numérique en Suisse. Une quarantaine d’emplois risquent de disparaître.
La presse écrite à un tournant
Le Matin était dans l'ombre de 20 Minutes. KEYSTONE
Presse

Les rotatives de Bussigny consommeront bientôt moins d’encre orange. Tamedia confirme la fin de l’impression du quotidien Le Matin, pour le 21 juillet (notre édition de jeudi). C’est un coup de tonnerre dans le paysage médiatique suisse: 41 personnes, dont 24 journalistes, risquent de perdre leur poste. L’éditeur assure cependant que ce média continuera d’exister sur internet. Rédacteur en chef depuis quatre ans, Grégoire Nappey quitte sa fonction. L’éditeur nomme Laurent Siebenmann pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion