Genève

Pagani, chef et président de l’Aménagement

La commission de l’Aménagement du Grand Conseil a désigné comme président celui qui dirige aussi ce dicastère en Ville de Genève. Conflit d’intérêts? La question se pose pour d’autres magistrats.
Pagani, chef et président de l’Aménagement 1
Face à ceux qui critiquent sa double casquette, Rémy Pagani estime que «la seule question qui se pose est celle de conflits d’intérêts personnels or je ne suis propriétaire d’aucun terrain ou bien immobilier». JEAN-PATRICK DI SIVLESTRO
Rémy Pagani

Mercredi, la commission de l’aménagement du Grand Conseil a confié sa présidence à Rémy Pagani, respectant le tournus politique négocié par les chefs de groupe avant de savoir qui siégerait dans quelle commission. Hasard, il revient à Ensemble à gauche de diriger celle de l’Aménagement et le député y est le seul représentant de son groupe. Problème, du moins pour certains: Rémy Pagani est avant tout chef de l’Aménagement en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion