Genève

La ZAD dans la peau

Se faire tatouer pour soutenir les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes? C’est ce que proposaient, mercredi soir, des tatoueurs genevois. Reportage.
La ZAD dans la peau 4
Zalem Ishka et trois de ses amis tatoueurs ont travaillé bénévolement toute la soirée. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Tatouage

«Parce que nous ne sommes ni faibles ni désarmés et que toutes nos ressources seront exploitées pour soutenir les causes auxquelles on croit.» Ce message galvanisant émane de la tatoueuse Zalem Ishka, du studio Inside, à Genève, qui hébergeait une «soirée flash tattoo» en soutien à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes mercredi soir. Le principe: les clients avaient le choix entre une palette de motifs pré-définis, pour tous les prix et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion