Scène

Sulfureuse «Donna del Lago»

Mise en scène par le contre-ténor Max Emanuel Cencic, la nouvelle production de la fresque historique de Rossini brûle les planches du théâtre lyrique lausannois.
Sulfureuse «Donna del Lago»
La Donna del Lago est incarnée avec grâce et sensualité par Lena Belkina. ALAN HUMEROSE
Opéra de Lausanne

Avec l’entrain rossinien de l’Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL) dirigé par le chef athénien George Petrou, la courte ouverture instrumentale de La Donna del Lago plante un décor insolite. La mise en scène du contre-ténor croate Max Emanuel Cencic entend en effet explorer les divagations érotico-littéraires d’Elena. Sorte de Madame Bovary en mal d’attentions sensuelles, frustrée par un mari distant, cette bourgeoise du XIXe siècle fantasme sur le destin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion