Solidarité

«Vous ne sortirez d’ici que fou ou mort»

La prison de Coronda fut, de 1974 à 1979, un lieu de torture et de résistance. Le journaliste et ex-détenu Sergio Ferrari se confie en marge du procès.
La prison comme torture
La prison de Coronda a accueilli plus d’un millier de détenus politiques entre 1974 et 1979. José Cettour
Argentine

C’est un procès exceptionnel qui se tient depuis le 14 décembre dernier à Santa Fe. Exceptionnel pour l’Argentine, en premier lieu, car si le régime militaire au pouvoir entre 1976-1983 possède déjà un long passif judiciaire, la procédure vise cette fois directement l’Etat sud-américain à travers son administration pénitentiaire, accusée d’avoir expérimenté au sein de la prison de Coronda (à 400 km au nord-ouest de Buenos Aires) un système d’anéantissement physique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion