Musique

Couleur bleu Afrique

Samedi à Cully, Fatoumata Diawara joue à guichets fermés avec la participation exceptionnelle de -M-, également producteur de son nouvel album Fenfo.
«Le bleu, c’est la couleur de l’amour», dit la chanteuse et guitariste malienne, star montante au firmament de la pop mondiale. AIDA MULUNEH
Cully Jazz Festival

«Le bleu, c’est la couleur de l’amour. L’humanité doit se réveiller, elle a besoin de ça. L’amour est à la base de tout. Malheureusement notre société semble l’avoir oublié, enterré.» Dans la loge du club de jazz Moods de Zurich, la valise de Fatoumata Diawara est grande ouverte. La chanteuse malienne brasse ses vêtements –  jupes évasées, corsage bleu pétants, coiffes et écharpes, que des tissus africains. Et que du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion