Genève

Plus jeune et plus féminin

Un tiers des députés élus ce dimanche au Grand Conseil genevois sont des nouveaux venus, dont une dizaine sont âgés de moins de 30 ans.
cet article vous est offert par le courrier
Chaque jour Le Courrier vous offre de nouveaux articles à lire. Abonnez-vous pour soutenir un média indépendant et critique.
Plus jeune et plus féminin
Genève, le 22.09.2017 François Baertschi et Sandro Pistis du MCG en séance du grand Conseil à l'Hôtel-de-Ville. Le Courrier / © Cédric Vincensini
Grand Conseil

Renouvelé pour un tiers, le Grand Conseil sorti des urnes ce dimanche sera passablement plus jeune et plus féminin que le précédent. Une dizaine d’élus ont moins de 30 ans et la proportion de femmes remonte légèrement, autour de 30%. A cet égard, la députation verte s’annonce exemplaire. Elle compte huit femmes et dix nouveaux venus pour quinze sièges. Dont quatre jeunes Vertes, inconnues des radars médiatiques traditionnels: Katia Leonelli, étudiante en lettres (20 ans), Adrienne Sordet, étudiante en gestion de la nature (21 ans), Paloma Tschudi, enseignante (27 ans) et Alessandra Oriolo, diplômée en administration publique (26 ans).

> Verts: listes paritaires et rajeunies

Ce résultat est le fruit d’une politique volontariste, mettant en avant des listes paritaires et rajeunies, selon Nicolas Walder, président des Verts. Qui estime que la Liste femmes a également joué un rôle positif. «Il y a vingt ans, c’était quasi impossible qu’une jeune femme soit élue, même en se battant trois fois plus qu’un homme. Aujourd’hui, il y a un mini retour d’ascenseur.» Valentin Dujoux, coprésident des Jeunes Verts, abonde: «Nous voulions renverser l’image du député, à savoir un homme blanc en costume-cravate de plus de 45 ans, pour coller davantage à la réalité genevoise.»

Parmi les nouveaux venus, il y aura notamment Pierre Eckert, météorologue et conseiller municipal au Grand-Saconnex, Philippe Poget, ingénieur forestier et ancien maire de Satigny, et Isabelle Pasquier, coordinatrice de l’Initiative des Alpes. Christian Bavarel fait son retour dans la députation, en tant que suppléant. Tandis que les sortants Boris Calame et Esther Hartmann restent à quai.

> Socialistes: six nouveaux élus

Le Parti socialiste accueille, lui, six nouveaux élus, sur un groupe de dix-sept. Outre le retour de la présidente, Carole-Anne Kast, qui avait déjà siégé au parlement de 2005 à 2007, plusieurs conseillers municipaux en Ville de Genève font leur entrée: Grégoire Carasso, Sylvain Thévoz et Jennifer Conti. Seront-ils accompagnés par leur conseillère administrative, Sandrine Salerno, en cas de non-élection au Conseil d’Etat et alors qu’elle termine son dernier mandat à la tête des finances de la Ville? Sa réflexion est en cours, nous indique-t-elle. Au PS, la relève n’est pas loin car les potentiels suppléants sont tous deux âgés de 24 ans. Il s’agit du président de la section des Trois-Chêne, Diego Esteban, et de l’élue municipale meyrinoise Xhevrie Osmani.

> Ensemble à Gauche: trois femmes et trois jeunes

Alors qu’Ensemble à Gauche a présenté une liste paritaire, seules trois femmes sont élues. En revanche, leurs trois nouveaux – Pablo Cruchon, Jean Burgermeister et Stéphanie Valentino – sont âgés de 28 à 34 ans.

> PDC: présence agricole renforcée

Au PDC, les trois nouveaux venus renforcent la présence du monde agricole dans l’enceinte parlementaire. Il s’agit de Jacques Blondin, directeur de l’Union maraîchère de Genève, de Patricia Bidaux-Rodrigez, présidente de l’Union des paysannes et femmes rurales de Genève, et de Claude Bocquet, viticultrice à Bernex.

Parmi les perdants, citons le député Jean-Charles Lathion, non réélu. Le PDC présentait plusieurs transfuges, l’ex-Vert Jean-Michel Bugnion et l’ex-MCG Marie-Thérèse Engelberts. Ils n’ont pas été plébiscités. Tandis que l’ex-UDC Christina Meissner sera suppléante.

> PLR: huit nouveaux élus

Conquête de sièges oblige, huit nouveaux élus intègrent la députation PLR. La plus jeune, Diane Barbier-Mueller (27 ans), est la fille de Stéphane Barbier-Mueller, associé à la régie Pilet & Renaud. Plusieurs noms connus ont également obtenu un siège: le conseiller municipal en Ville de Genève Adrien Genecand, les magistrates communales Francine de Planta (Collonge-Bellerive) et Fabienne Monbaron (Plan-les-Ouates), ou encore Rolin Wavre, membre du comité de Pro Vélo et vice-président du PLR. Le Carougeois François Wolfisberg, à la tête des boulangeries du même nom, fait également partie des députés.

> MCG: renouvellement quasi nul

Au MCG, qui déplore la perte de neuf sièges, le renouvellement est quasi nul. Parmi les onze élus qui restent, seul le conseiller national Roger Golay n’était pas sortant. Il a toutefois siégé au Grand Conseil de 2005 à 2013. Quittera-t-il la Berne fédérale pour revenir à Genève? Ce n’est pas l’envie qui manque. Toutefois, s’il renonçait au parlement fédéral, le vient-ensuite qui le remplacerait n’est autre qu’Eric Stauffer, l’ancien collègue devenu concurrent…

Plusieurs sortants MCG ont mordu la poussière lors de ces élections: Christian Decorvet, Sandra Golay et Henry Rappaz. Sans oublier les dissidents partis à Genève en marche et qui abandonnent aussi leurs sièges, faute de quorum: Eric Stauffer, Ronald Zacharias, Pascal Spuhler et Carlos Medeiros.

> UDC: absence persistante des femmes

Enfin, à l’UDC, peu de changements. On observe notamment l’absence persistante de femmes dans leurs rangs.

Stéphanie Valentino (EàG), 28 ans, infirmière

Plus jeune et plus féminin 2

«Je suis très touchée, je ne m’attendais pas à un tel score, même si j’étais très présente sur les stands. Le fait d’être enceinte a peut-être aussi joué en ma faveur, j’ai parlé avec de nombreuses mamans. De même que mon nom de famille italien. La santé et la prise en charge des personnes âgées, notamment le manque de moyens dans les EMS, sont les thèmes qui me tiennent le plus à cœur. J’ai vu trop de dysfonctionnements.» CPR

Katia Leonelli (Les Verts), 20 ans, étudiante en lettres

Plus jeune et plus féminin 3

«C’est une surprise positive pour moi. Je pensais être trop jeune et insuffisamment connue pour prétendre être élue. J’ai eu de la chance d’avoir des professeurs qui m’ont conscientisée. Je me suis engagée à seize ans chez les Jeunes Verts et au Parlement des jeunes. Je suis née ici, j’ai beaucoup parlé de ma candidature autour de moi. Un de mes objectifs est d’œuvrer en faveur des droits LGBT, des enfants intersexes et du mariage homosexuel.» CPR

Diane Barbier-Mueller (PLR), 27 ans, juriste en immobilier

Plus jeune et plus féminin 4

«J’ai été très heureuse et surprise d’avoir été élue. Je suis membre du PLR depuis seulement trois ans. J’ai bénéficié du soutien des associations immobilières. L’augmentation du nombre de jeunes au parlement devrait permettre de privilégier le dialogue. Mon projet phare serait d’augmenter la part de logements locatifs non-subventionnés en zone de développement afin de satisfaire la demande de la classe moyenne.» ELE

 

Les résultats

Plus jeune et plus féminin 1

 

Régions Genève Christiane Pasteur Eric Lecoultre Grand Conseil

Dossier Complet

Elections cantonales genevoises 2018

jeudi 8 mars 2018
Les élections auront lieu en avril 2018 mais les partis fourbissent déjà leurs armes.

Connexion