Livres

Le surréalisme comme antidote au vertige

Historien de la philosophie, Ferdinand Alquié imagine une quête de transcendance au moyen de la vérité cartésienne.
Philosophie

«Ce qui nous touche si vivement dans les luttes entre frères, ce n’est pas qu’elles soient, entre toutes, funestes: c’est qu’ici se montre l’essence de la guerre, et la source de nos fureurs», lit-on au début de Solitude de la Raison de Ferdinand Alquié. L’œuvre du philosophe français (1906-1985) explore les formes empruntées par le travail et la technique dans la modernité, et réfléchit aux conditions de viabilité de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion