Histoire

Le succès suisse des «villages nègres»

Notre pays a longtemps exploité l’imagerie coloniale à des fins de divertissement et de propagande.
Le succès suisse des «villages nègres»
Carte postale du Village noir, à l'Exposition nationale suisse de 1896, à Genève. CHEVALLEY
Esprit colonial

Des années 1880 à la Seconde Guerre mondiale, la Suisse a accueilli des dizaines de «villages nègres», «zoos humains» ou autres exhibitions exotiques, au grand plaisir du public helvétique. Ces attractions se voulaient divertissantes, mais étaient aussi des instruments de propagande économique et coloniale. Les explications de l’historien Patrick Minder, enseignant à l’Université de Fribourg et au Collège Saint-Michel, et auteur de La Suisse coloniale 1Patrick Minder. La Suisse coloniale.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion