ELITE FILM
Cinéma

Western amendé

Hostiles, de Scott Cooper, revisite le western. Trop programmatique pour convaincre.
Cinéma américain

Pierre angulaire de la mythologie étasunienne, le western fut un genre majeur, achevé – diront les puristes – par ses déclinaisons crépusculaire et spaghetti. Il renaît pourtant périodiquement, revisité sous des formes postmodernes (Jarmusch, Tarantino) ou néoclassiques (Andrew Dominik, Tommy Lee Jones). Réalisé par Scott Cooper, Hostiles appartient à la seconde catégorie, dans la veine «révisionniste» incarnée par l’emblématique Danse avec les loups de Kevin Costner. Soit une relecture des plus contemporaines,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion