Genève

La guerre du logement ravivée

Bilan de législature (6/7). Le conseiller d’Etat chargé du logement Antonio Hodgers a eu comme objectif de densifier le canton. Quitte à se fâcher durement avec la droite proche des milieux immobiliers.
La guerre du logement ravivée
Adepte de la négociation, Antonio Hodgers a montré également une autre facette au cours de la législature: il peut aussi entamer le bras de fer. KEYSTONE
Elections cantonales genevoises

Lorsque l’on évoque la méthode du conseiller d’Etat Antonio Hodgers, l’adjectif «charmeur» est régulièrement mentionné. En langage politique, cela signifie que le ministre genevois du logement tente, par la négociation, d’obtenir l’adhésion de ses adversaires à ses projets. Mais au cours de la législature, une autre facette du magistrat Vert est apparue: il peut aussi entamer le bras de fer lorsque son objectif – construire du logement – est menacé par une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion