Genève

Les deux facettes de Mauro Poggia

Bilan de législature (3/7). Chômage et santé: le conseiller d’Etat MCG a beaucoup parlé. Qu’a-t-il réalisé?
Les deux facettes de Mauro Poggia
Mauro Poggia au sujet du chômage: «Dès le départ, j’ai demandé des résultats. Car si on m’a donné le chômage, ce n’était pas pour me faire plaisir, mais pour me mettre à l’épreuve.» JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Conseil d’Etat

Mauro Poggia, insaisissable, mi-PDC (dans l’âme) mi-MCG (sur le papier), ardent défenseur d’une caisse d’assurance-maladie publique aux côtés de son homologue socialiste vaudois Pierre-Yves-Maillard, et en même temps sabreur de prestations pour les plus faibles. Progressiste face aux salaires des médecins ou aux desideratas des cliniques privées, et plus généralement quand il s’agit de défendre l’hôpital public, conservateur, voire réactionnaire, envers les chômeurs ou les bénéficiaires de l’aide sociale, soupçonnés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion