Livres

Autant en emporte la neige

Le Québécois Christian Guay-Poliquin livre un huis clos intense.
Littérature québécoise

Dans son deuxième roman, l’auteur québécois fait le récit fascinant d’un huis clos hivernal. Alors qu’une panne électrique persiste dans tout le pays, deux hommes passent l’hiver dans une maison abandonnée, en retrait d’un village. Blessé dans un accident de voiture, le narrateur a été confié à Matthias, un citadin que les intempéries et l’absence d’électricité empêchent de rentrer chez lui. En contrepartie de ses soins, les villageois lui ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion