Cinéma

Images d’une Mongolie en mutation

Transcendant les stéréotypes mongols, les dix films postsoviétiques au programme du Festival de Fribourg révèlent un captivant cinéma de la transition.
"Ten Soldiers of Genghis Khan", "western" lyrique de Zolbayar Dorj et Murun Chagedeersurong (2012). FIFF
FIFF

Au premier regard, rien n’a changé. Steppes infinies, montagnes sacrées, déserts enflammés, yourtes colorées perdues au milieu de nulle part, troupeaux de chevaux à moitié sauvages, bols de thé salé ou aïrag à base de lait fermenté de jument offerts à chaque ­visiteur: les stéréotypes ne manquent pas dans les œuvres de Mongolie présentés au Festival international de films de Fribourg (FIFF), à l’enseigne de la section Nouveau Territoire –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion