Scène

Vieillir à deux, vision désenchantée

Réflexion amère sur le théâtre et la vie, Automne dévoile le face-à-face d’un vieux couple. A Genève, puis en tournée.
Vieillir à deux, vision désenchantée
Jacques Michel et Yvette Théraulaz. DR
Théâtre

Ils sont arrivés en avance au théâtre. Malgré eux. Et doivent patienter. La pièce d’Ödön von Horváth à laquelle ils sont venus assister n’est qu’un prétexte pour s’immiscer dans leur petite vie étriquée, remonter le fil des souvenirs et brosser cinquante années passées à deux. La seule évocation de ces Légendes de la forêt viennoise suffit à Paul pour se replonger dans les odeurs de foin de l’enfance qui lui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion