Solidarité

Glencore accusé de maltraiter ses employés

Une mission du syndicat international Industriall revient alarmée de RDC, où elle récolté des témoignages de travailleurs de la multinationale helvétique.
Le siège de la multinationale suisse, dans le canton de Zoug. KEYSTONE
République démocratique du Congo

Selon Industriall, les conditions de travail des employés des mines de cuivres et de cobalt du géant suisse Glencore en République démocratique du Congo (RDC) sont catastrophiques. Les métaux extraits dans ce pays sont essentiels à l’industrie électronique, en particulier pour les batteries, que ce soit celles des automobiles électriques ou des smartphones vendus en Europe. La faîtière syndicale domiciliée à Genève, qui représente quelque 50 millions de travailleurs à travers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion