International

L’immigration survolte la campagne

Montée de l’intolérance, actes racistes: avant les élections législatives du 4 mars, les partis font de la surenchère sur le dos des réfugiés.
L’immigration survolte la campagne 1
A Macerata, des heurts ont récemment opposé des manifestants d’extrême droite aux forces de l’ordre après le meurtre d’une jeune fille par un migrant. KEYSTONE
Italie

Silvio Berlusconi promet d’expulser 600 000 migrants! Matteo Salvini, patron de la Ligue du Nord, promet la tolérance zéro et le démocrate Matteo Renzi, plus soft, déclare qu’il «faut les aider chez eux». En résumé, la question migratoire exacerbe comme jamais la campagne en vue des législatives du 4 mars. Dans cette course à la surenchère, le leader du Mouvement 5 étoiles (M5S), Luigi Di Maio, promet qu’en cas de victoire, il encouragera

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion