Genève

Frais de sauvetage: la BCGE ne veut pas casquer

La Banque cantonale genevoise juge irréalisable l’initiative d’Ensemble à gauche qui la forcerait à rembourser au canton 3,2 milliards de francs sur trente ans.
Frais de sauvetage: la BCGE ne veut pas casquer
La banque justifie sa prise de position publique au sujet de l'initiative par sa cotation boursière. JPDS
Initiative

La Banque cantonale de Genève (BCGe) invite les Genevois à ne pas souscrire à l’initiative d’Ensemble à gauche qui obligerait l’institution à rembourser les sommes que le canton a engagées pour la sauver de la faillite dans les années 2000 (notre édition de mardi). La formation souhaite un remboursement de 3,2 milliards de francs sur trente ans. Dans un communiqué, la BCGe juge le mécanisme irréalisable, ajoutant qu’il «nuirait gravement» à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion