Musique

Charlotte Gainsbourg, timide et sans complexe

En clôture d’Antigel, la Française a donné au Lignon un concert en forme de thérapie. Contre sa timidité et pour renouer avec une filiation douloureuse.
Charlotte Gainsbourg, timide et sans complexe
La Française a même effectué une mini résidence en venant la veille déjà investir la scène verniolane avec ses musiciens. AMDOPHOTO
Concert

Quand résonnent les accords de «Charlotte for ever», vers la fin du concert, un frisson parcourt la salle du Lignon. On voit des mains essuyer des larmes tandis que Charlotte Gainsbourg égrène, de manière un peu incongrue mais bouleversante, le mantra amoureux que lui dédiait son père il y a trente deux ans (elle en avait alors quinze). La chanteuse bouscule ainsi le protocole d’un concert jusque là très sage,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion