Cinéma

Les yeux de la tête

Avec La Fureur de voir, le cinéaste Manuel von Stürler, atteint d’une maladie génétique de la rétine, conjugue quête intime et enquête scientifique.
Les yeux de la tête
On réalise que les non-voyants ne vivent pas dans le noir, bien au contraire... DR
Documentaire

Atteint d’une maladie génétique de la rétine, Manuel von Stürler aurait dû devenir aveugle à 20 ans. Et pourtant, il voit – et il tourne: Hiver nomade en 2012, documentaire multi primé sur la transhumance de deux bergers. Rattrapé par la trouille de perdre la vue, le cinéaste en a fait le point de départ de La Fureur de voir. Un essai à la première personne, aussi touchant que passionnant, qui conjugue

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion