Contrechamp

Une mine fait trembler le Guatemala

La mine d’argent El Escobal, exploitée par la Minera San Rafael, génère une tension sociale depuis 2008. Les droits fondamentaux de la population sont violés et plusieurs meurtres ont été rapportés. Eclairage d’Alexia Bonato, de retour du Guatemala.
Une mine fait trembler le Guatemala
Manifestation de la communauté Xinca à Guatemala City, le 17 juillet 2017, pour exiger l’arrêt définitif du projet minier El Escobal, à San Rafael Las Flores. ACOGUATE

Ces derniers mois, la terre a tremblé dans les départements de Santa Rosa et de Jalapa. Les responsables de la mine et leurs alliés au gouvernement assurent qu’il s’agit de phénomènes naturels. Les habitants affirment pourtant que jamais auparavant leur région n’avait souffert d’autant d’activité sismique et y voient une conséquence directe du forage minier. Les compagnies minières sont tenues uniquement de verser 1% des revenus générés par leurs projets

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion