Suisse

Liaisons dangereuses

Trois sous-officiers de milice de l’armée suisse sympathisent sur le web avec un réseau néonazi.
Des soldats suisses se retrouvent parmi les sympathisants d’un réseau néonazi. FLICKR/CC/KECKO
Extrêmisme

Misanthropic Division Switzerland: le nom ne dit pas grand-chose de prime abord. Prêtez-y attention, car il désigne un réseau néonazi implanté en Suisse. Et pas n’importe lequel. D’origine ukrainienne, le groupe a attiré l’attention du Service de renseignement de la Confédération (SRC), qui relève ses références à des figures du national-socialisme (nazisme) et ses soutiens venus d’extrémistes de droite de divers pays. En Suisse, ses ramifications s’étendent jusque dans l’armée:

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion