Solidarité

Le cinéma palestinien dans l’œil d’un pionnier

Kais Al-Zubaidi n’est pas Palestinien. Son œuvre a pourtant marqué l’histoire de ce cinéma palestinien que «Filmer c’est exister» projette jusqu’au 29 novembre à Genève et à Lausanne.
Le cinéma palestinien dans l’œil d’un pionnier
Image tirée du film "Palestine DR
Festival

Artisan de la période dite du «cinéma révolutionnaire palestinien» (1965-1982), l’Irakien Kais Al-Zubaidi faisait ses études en Allemagne de l’Est durant les années 1960-1970. «J’ai eu l’occasion de voir un documentaire sur la Palestine. Je me suis rendu compte que ce problème politique dépassait ses propres frontières et je voulais apporter ma pierre à l’édifice», témoigne-t-il au Courrier. L’Irakien rejoint d’autres cinéastes engagés au sein de l’Unité du film palestinien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion