Scène

Danser contre les préjugés

La danse peut-elle parler de tout? A Genève, trois spectacles pointent sida, excision et stéréotypes genrés, des thématiques fortes qui font débat.
La danseuse malienne Fatoumata Bagayoko. MARGO TAMIZE
Scène

Excision, sida, questions de genre. Des thématiques sociétales rarement évoquées sur les plateaux de danse en Suisse romande. Et pourtant, dans l’actualité genevoise, trois pièces chorégraphiques brisent ces tabous dans les salles de spectacle. Pink for Girls & Blue for Boys de la Bâloise Tabea Martin s’apprête à déconstruire les stéréotypes de genre à la Salle des Eaux-Vives de l’Association pour la danse contemporaine (ADC). Le VIH sera au cœur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion