Genève

La sous-traitance des EMS divise les faîtières

Alors que le front contre l’externalisation des deux EMS s’élargit, l’une des faîtières de la branche, l’AGEMS, n’est pas opposée à cette idée. La sous-traitance divise les faîtières.
Jeudi PATRICK GILLIERON LOPRENO
Genève

La résistance contre l’externalisation du secteur hôtelier s’élargit. Jeudi, trois établissements médico-sociaux ont débrayé pour montrer leur soutien aux employés des EMS de Notre-Dame et Plantamour, en conflit depuis plus de deux semaines avec leur hiérarchie. Deux jours auparavant, les directions de onze résidences ont écrit une lettre ouverte à Mauro Poggia, chef du Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS), pour lui signifier leur désaccord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion