Suisse

L’USAM veut relever la limite du travail hebdomadaire à 50 heures

L’Union suisse des arts et métiers estime la loi sur le travail obsolète. Le syndicat Unia dénonce une «gifle» pour de nombreux salariés.
Loi sur le travail

L’Union suisse des arts et métiers (USAM) veut moderniser et assouplir la loi sur le travail, en supprimant les «réglementations» inutiles sur la durée du travail et du repos ou les pauses. «Une gifle pour beaucoup de salariés», fustige le syndicat UNIA. Pour l’USAM, la loi sur le travail est obsolète. «Elle reflète l’esprit des années 50 et 60. Elle n’est plus d’actualité», déclare son président Jean-François Rime, cité mardi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion