Genève

Des paradis fiscaux aux Bastions

Jusqu’au 1er octobre, «Les Paradis» mettent en image l’optimisation fiscale. Paolo Woods, l’un des deux photographes du projet, était à Genève mardi pour le vernissage et un débat.
L’exposition CEDRIC VINCENSINI
Exposition à Genève

Un homme en chemise fuchsia ouvre une minuscule boîte aux lettres en métal gris alignée au milieu de centaines d’autres sur un mur bleu turquoise. Bienvenue aux îles Caïmans, cinquième place financière du monde, qui hébergent deux fois plus de sociétés que d’habitants. Cette image, comme les quatre-vingts autres qui composent le livre Les Paradis des photographes Paolo Woods et Gabriele Galimberti, illustre une facette de l’optimisation fiscale à travers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion