Genève

Faciliter les référendums et initiatives?

Les Genevois voteront le 24 septembre sur une réforme visant à abaisser le nombre de signatures nécessaires pour contester une loi ou la modifier.
Genève est l'un des cantons les plus sévères de Suisse en matière de droits politiques. Jean-Patrick Di silvestro
Genève

Le peuple genevois pourrait choisir, le 24 septembre, de se donner davantage de poids dans la politique du canton. Il devra en effet se prononcer sur une modification de la Constitution, votée en février dernier par le Grand Conseil, visant à faciliter le lancement d’initiatives et de référendums. Une aubaine pour la plupart des partis (gauche et extrême-droite) qui applaudissent ce renforcement des droits politiques de la population. Seules deux formations

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion